Unne bonne gestion de la glycémie a comme objectif de prévenir ou retarder les complications du diabète. Les glycémies prises par la personne vivant avec le diabète elle-même ainsi que l’hémoglobine glyquée (A1C) permettent de vérifier la gestion glycémique.

L’autocontrôle de la glycémie

Pratiquer l’autosurveillance de la glycémie permet de vérifier l’atteinte ou non des valeurs cibles sur une base quotidienne ou hebdomadaire. L’autocontrôle consiste à mesurer la glycémie au bout du doigt à l’aide d’un lecteur de glycémie à des moments et à une fréquence qui varient d’une personne à l’autre, selon les recommandations de son équipe de soin.

Les valeurs cibles de glycémie pour la majorité des adultes vivant avec le diabète sont les suivantes :

Entre 4,0 et 7,0 mmol/L à jeun (au lever ou plus de 4 heures après avoir mangé)
Entre 5,0 et 10,0 mmol/L 2 heures après le début du repas 

L’hémoglobine glyquée (A1C)

L’hémoglobine glyquée (A1C) est mesurée lors d’une prise de sang analysée en laboratoire. Elle indique la moyenne de la glycémie des 2 à 3 derniers mois.

Pour la majorité des adultes vivant avec le diabète, on vise une valeur d’A1C inférieure à 7,0 %.

Les mêmes objectifs pour tous?

Différents facteurs peuvent faire en sorte que les cibles visées diffèrent d’une personne à l’autre : l’âge, la durée du diabète, le risque d’hypoglycémie sévère, la présence ou non de maladies cardiovasculaires et l’espérance de vie. De plus, les valeurs cibles diffèrent pour la femme enceinte.


Recherche et rédaction : Équipe des professionnelles de la santé de Diabète Québec

Juin 2018

© Diabète Québec

Références : Imran S, Agarwal G, Bajaj H, Ross S. Diabetes Canada 2018 Clinical Practice Guidelines for the Prevention and Management of Diabetes in Canada: Targets for Glycemic Control. Can J Diabetes 2018;42(Suppl 1):S42-S46.