Diabète et maladies cardiovasculaires

La maladie cardiovasculaire est la principale cause de décès chez les personnes atteintes de diabète.

Les personnes diabétiques courent deux à quatre fois plus de risques de développer une maladie cardiovasculaire. C’est pourquoi l’on prescrit souvent aux personnes diabétiques de la médication pour contrôler la pression artérielle et le cholestérol sanguin.

Le diabète contribue au vieillissement prématuré des artères et accélère le processus d’athérosclérose. L’athérosclérose est à l’origine de la plupart des événements cardiovasculaires, tels que l’accident vasculaire cérébral (AVC) et l’infarctus (crise cardiaque).

Les complications possibles selon la partie du corps touchée par l’athérosclérose

  • Cœur : angine, infarctus, insuffisance cardiaque, arythmie
  • Cerveau : AVC (se manifestant par paralysie, aphasie, vertiges)
  • Membres inférieurs : douleur à la marche (claudication), gangrène, amputation

Les facteurs de risque

En plus du diabète, d’autres facteurs peuvent contribuer aux maladies cardiovasculaires. On les identifie selon qu’ils soient modifiables ou non modifiables.

Facteurs de risque non modifiables:

  • Âge et sexe : les hommes de plus de 45 ans et les femmes de plus de 55 ans ou ménopausées
  • Antécédents familiaux : les membres de la famille immédiate ayant souffert d’une maladie du cœur avant l’âge de 55 ans ou d’un AVC avant l’âge de 65 ans
  • Origine ethnique : les autochtones et les personnes d’origine africaine ou sud-asiatique

Facteurs de risque modifiables:

  • Hypertension artérielle
  • Taux élevé de cholestérol sanguin
  • Embonpoint
  • Consommation excessive d’alcool
  • Sédentarité
  • Tabagisme
  • Stress

La prévention

Bonne nouvelle! Il est possible d’agir sur les facteurs de risque modifiables. L’adoption de bonnes habitudes de vie contribue à protéger la santé cardiovasculaire. Plus on agit tôt, plus on augmente les bénéfices à long terme. Voici des moyens pour y parvenir :

  • Adoption d’une alimentation saine pour le cœur
  • Pratique régulière d’activités physiques adaptées à sa condition physique et médicale
  • Saine gestion du poids
  • Consommation modérée d’alcool
  • Arrêt du tabac
  • Saine gestion du stress
  • Contrôle optimal de la glycémie (glycémie à jeun entre 4 et 7 mmol/L et 2 h après les repas entre 5 et 10 mmol/L; A1C à des valeurs égales ou inférieures à 7%)
  • Contrôle optimal des lipides sanguins (C-LDL à des valeurs égales ou inférieures à 2 mmol/L)
  • Contrôle optimal de la tension artérielle (valeurs égales ou inférieures à 130/80 mmHg)
  • Prise de la médication telle que prescrite
  • Assiduité à ses rendez-vous avec l’équipe de soins : suivi médical et prise de sang annuelle

 

Ressources

Le diabète et la santé cardiovasculaire, dépliant disponible  dans la boutique en paquet de 25.

Fondation des maladies du coeur et de l’AVC (2018). 101 Astuces pour vivre en santé

 

Recherche et rédaction :Julie St-Jean, Dt.P., Diététiste/Nutritionniste

Janvier 2015 (mise à jour Janvier 2019)

Références :

Stone J.A, Houlden R.L, Lin P, et al. Diabetes Canada 2018 Clinical Practice Guidelines for the Prevention and Management of Diabetes in Canada. Cardiovascular Protection in People With Diabetes. Can J Diabetes 2018; 42(Suppl 1): S162-S169.

Unité de médecine de jour métabolique de l’Hôtel-Dieu du CHUM. (2013) Connaître son diabète pour mieux vivre. Montréal : Les Éditions Rogers limitée.

Fondation des maladies du coeur et de l’AVC (2018). Les facteurs de risques que vous ne pouvez pas contrôler. [En ligne]. Repéré à https://www.coeuretavc.ca/coeur/risque-et-prevention/facteurs-de-risque-que-vous-ne-pouvez-pas-controler. (Page consultée le 21 janvier 2019).