L’hyperglycémie

À long terme, l’hyperglycémie peut engendrer des complications.

L’hyperglycémie se définit par une glycémie (taux de sucre dans le sang) au-delà des valeurs cibles pour la majorité des personnes diabétiques, soit :

  • au-dessus de 7 mmol/L, à jeun ou avant un repas
  • au-dessus de 10 mmol/L, deux heures après le début d’un repas

Elle se produit lorsque la quantité d’insuline dans le sang est insuffisante ou inefficace. Le glucose (sucre) ne pouvant entrer dans les cellules par manque d’insuline, il s’accumule dans le sang et fait monter la glycémie.

Les symptômes

Chez certaines personnes, l’hyperglycémie peut passer inaperçue. Cependant, au-delà d’un certain seuil, une glycémie trop élevée peut conduire à l’apparition des symptômes suivants :

  • fatigue
  • urines abondantes
  • soif intense
  • faim exagérée
  • perte de poids involontaire
  • irritabilité
  • étourdissements

Les causes

Les principales causes de l’hyperglycémie sont :

  • une alimentation plus riche en glucides qu’à l’habitude
  • une diminution de l’activité physique
  • une insuffisance d’insuline et/ou de médicaments antidiabétiques (erreur de dosage ou oubli d’une dose)
  • un stress physique (maladie, chirurgie, infection, etc.) ou psychologique (deuil, nouvel emploi, déménagement, etc.)
  • la prise de certains médicaments (ex.: la cortisone)

Deux phénomènes moins connus, le phénomène de l’aube et l’effet Somogyi, peuvent aussi être à l’origine d’une hyperglycémie.

Prévenir l’hyperglycémie

Dans la plupart des cas, l’hyperglycémie peut être évitée en adoptant les précautions suivantes :

  • mesurer la glycémie régulièrement
  • suivre le plan d’alimentation élaboré avec un ou une diététiste/nutritionniste
  • prendre l’insuline ou les médicaments antidiabétiques tels que prescrits
  • ajuster l’insuline selon la prescription médicale

Le traitement

En présence de symptômes d’hyperglycémie, la personne diabétique doit prendre les mesures suivantes :

  • mesurer sa glycémie plus fréquemment
  • pour la personne diabétique de type 1 : si la glycémie est supérieure à 14 mmol/L, vérifier la présence de corps cétoniques dans l’urine ou dans le sang
  • boire régulièrement de l’eau pour prévenir la déshydratation 
  • ajuster l’insuline selon la prescription médicale
  • identifier la cause de l’hyperglycémie et prendre les mesures appropriées, si possible

Situations d’urgence

Consultez un médecin sans délai si une ou plusieurs de ces situations se présentent:

  • Aucun liquides n’est toléré en raison de vomissements ou de diarrhées;
  • Il y a changement de l’état de conscience chez la personne, tel que confusion, agitation, absence de réaction aux stimulations, hallucinations ou comportement inhabituel;
  • Il y a présence de signes de déshydratation : bouche sèche, yeux creux, peau moins élastique, etc.;
  • La température corporelle est au-dessus de 38,5°C depuis plus de 48 heures.

Chez la personne diabétique de type 1 :

  • La glycémie est supérieure à 14 mmol/L et il y présence de corps cétoniques: 
    • dans l’urine : taux « moyen » à « fort » (valeur au-dessus de 4 mmol/L)
    • dans le sang : valeur au-dessus de 1,5 mmol/L
  • La glycémie est supérieure à 20 mmol/L avec nausées, vomissements et/ou douleurs abdominales

Chez la personne diabétique de type 2 :

  • La glycémie est supérieure à 25 mmol/L avec somnolence excessive.

Ces symptômes pourraient indiquer une urgence hyperglycémique.

 

Recherche et rédaction : Équipe de professionnels de la santé de Diabète Québec

Juin 2014 (mise à jour Août 2018)

©Tous droits réservés Diabète Québec

 

Références :

S.A. Imran et al. Diabetes Canada 2018 Clinical Practice Guidelines for the Prevention and Management of Diabetes in Canada: Targets for Glycemic Control. Can J Diabetes 2018; 42 (Suppl 1): S42-S46.

Geoffroy L. et Gonthier M. (2012). L’hyperglycémie et l’acidose diabétique. Dans Le diabète chez l’enfant et l’adolescent, 2e édition. Montréal :Éditions du CHU Ste-Justine, p.355-364