Le prédiabète

On estime qu’environ 1 Québécois sur 5 est prédiabétique.

Le prédiabète désigne une glycémie, c’est-à-dire un taux de sucre dans le sang, plus élevée que la normale, mais pas suffisamment pour poser un diagnostic de diabète.

Les personnes qui vivent avec le prédiabète ne développeront pas toutes le diabète de type 2, mais beaucoup en seront atteintes. Il s’agit en quelque sorte d’un signal d’alarme indiquant d’amorcer des changements d’habitudes de vie afin de prévenir, ou de moins, retarder l’apparition du diabète de type 2.

Les facteurs de risque

D’autres facteurs de risque peuvent contribuer au développement du  diabète de type 2:

  • Le sexe : les hommes sont plus vulnérables que les femmes;
  • L’âge : le risque augmente à mesure que l’on vieillit;
  • Le surplus de poids;
  • Le tour de taille élevé, soit la graisse accumulée autour de l’abdomen;
  • La sédentarité ;
  • Les mauvaises habitudes alimentaires;
  • L’hypertension artérielle;
  • Pour les femmes, avoir donné naissance à un bébé de plus de 4,1 kg (9 livres);
  • L’hérédité;
  • L’origine ethnique : autochtone, africaine, asiatique, latino-américaine, etc.
  • Un faible niveau de scolarité.

Les caractéristiques du prédiabète

On caractérise parfois le prédiabète selon le moment de la journée où les valeurs de glycémie sont anormales:

  • Anomalie de la glycémie à jeun : signifie que la glycémie est plus élevée que la normale huit heures après avoir mangé.
  • Intolérance au glucose : signifie que la glycémie s’élève au-dessus de la normale deux heures après avoir bu un liquide contenant 75 g de glucose (sucre), qui équivaut à un repas riches en glucides.

Le diagnostic du prédiabète

Seule une prise de sang analysée en laboratoire permet de poser un diagnostic de prédiabète. 

Le tableau ci-dessous indique les valeurs diagnostiques pour le prédiabète et le diabète qui proviennent des Lignes directrices de pratique clinique 2018 pour la prévention et le traitement du diabète au Canada de Diabète Canada:

 PrédiabèteDiabète de type 2
Glycémie à jeun (glycémie AC)Entre 6,1 et 6,9 mmol/L (anomalie de la glycémie à jeun)7,0 mmol/L et plus
Hémoglobine glyquée (HbA1c ou A1c)Entre 6,0 et 6,4 %6,5 % et plus
Glycémie 2 heures après avoir bu un liquide contenant 75 g de glucose (hyperglycémie provoquée par voie orale ou HGPO)Entre 7,8 et 11,0 mmol/L (intolérance au glucose)11,1 mmol/L et plus
Glycémie mesurée à tout moment de la journée11,1 mmol/L et plus, avec les symptômes classiques

Parfois, une deuxième prise de sang est nécessaire afin de confirmer les résultats obtenus.

Le dépistage du diabète de type 2 (mesure de la glycémie à jeun ou de hémoglobine glyquée) est recommandé tous les trois ans chez les personnes de 40 ans et plus ou et même plus tôt ou plus fréquemment chez les personnes qui présentent plusieurs facteurs de risque.

La prévention

Bonne nouvelle! Il est démontré que la modification de ses habitudes de vie permet de diminuer de près de 60% le risque de développer le diabète de type 2, ou du moins en retarder l’apparition, ainsi que les complications associées.

Pour connaître votre niveau de risque de développer le diabète de type 2.

Pour en apprendre davantage sur la prévention du diabète de type 2.

Recherche et rédaction : Équipe des professionnelles de la santé de Diabète Québec

© Diabète Québec – Septembre 2020

Références : Ékoé J, Goldenberg R, Katz P. Diabetes Canada 2018 Clinical Practice Guidelines for the Prevention and Management of Diabetes in Canada: Screening for Diabetes in Adults. Can J Diabetes 2018;42(Suppl 1):S16-S19.

Punthakee Z, Goldenberg R and Katz P. Diabetes Canada 2018 Clinical Practice Guidelines for the Prevention and Management of Diabetes in Canada: Definition, Classification and Diagnosis of Diabetes, Prediabetes and Metabolic Syndrome. Can J Diabetes 2018; 42 (Suppl 1): S10-S15.