Alcool et diabète

Alcool et diabète

Consultez votre médecin pour connaître vos propres limites à ne pas dépasser en matière d'alcool.

L’alcool se trouve partout: dans les réunions de famille, les pique-niques et même à proximité des terrains de sports. Mais y a-t-il des précautions à prendre quant à la consommation d’alcool pour la personne diabétique ?

Votre corps et l’alcool

Les Lignes directrices de pratique clinique 2018 de Diabète Canada pour la prévention et le traitement du diabète au Canada recommandent aux personnes diabétiques une consommation d’alcool limitée, basée sur les mêmes recommandations que pour la population générale:

Femmes :

  • 2 consommations maximum par jour
  • Moins de 10 consommations par semaine

Hommes :

  • 3 consommations maximum par jour
  • Moins de 15 consommations par semaine

Une consommation d’alcool équivaut à :

  • 340 mL (12oz) de bière à 5% d’alcool
  • 140 mL (5 oz) de vin (rouge ou blanc) à 12% d’alcool
  • 85 mL (3 oz) de vin fortifié (ex.: porto) à 20% d’alcool
  • 45 mL (1,5 oz) de spiritueux à 40% d’alcool

Si vous souffrez d’hypertension, avez un taux élevé de triglycérides dans le sang, des problèmes de foie ou neurologiques, il vaut mieux limiter votre consommation d’alcool.

En cas de doute, consultez votre médecin pour connaître vos propres limites à ne pas dépasser en matière d’alcool.

Pas d’alcool le ventre vide!

Si l’alcool a lui-même un effet hypoglycémiant, c’est parce qu’il empêche le foie de produire du sucre quand les aliments n’en fournissent pas suffisamment. Ce phénomène risque de se produire si l’alcool est consommé seul, en apéritif par exemple.

La consommation d’alcool combinée avec la prise d’insuline ou de médicaments sécrétagogues de l’insuline* vous place particulièrement à risque d’hypoglycémie.

Une hypoglycémie dans ces conditions peut être très sérieuse puisque le corps, tant qu’il cuve son vin, ne pourra pas régulariser la glycémie comme il peut le faire normalement. L’hypoglycémie peut même survenir jusqu’à 24 heures plus tard!

* Sécrétagogues de l’insuline : gliclazide (DiamicronMD et Diamicron MRMD), glimépiride (AmarylMD), glyburide (DiabetaMD),  répaglinide (GlucoNormMD).

Hypoglycémie: Quelques conseils préventifs pour les personnes à risque

  • Boire l’alcool lentement;
  • Ne jamais boire l’estomac vide;
  • Mesurer sa glycémie plus souvent. Ne pas oublier de le faire au coucher;
  • Prendre une collation supplémentaire au coucher, au besoin pour prévenir l’hypoglycémie nocturne;
  • S’assurer de se lever à l’heure habituelle pour déjeuner le lendemain d’une soirée arrosée;
  • Éviter l’alcool avant, pendant et après une activité physique;
  • Savoir que le glucagon ne pourra corriger une hypoglycémie causée par une prise d’alcool excessive.

Contenu en glucides et en calories de quelques boissons :

Type de boissonQuantité
(une consommation)
Glucides (g)Énergie (Calories)
Bière (5% alcool)340 mL (12 oz)12145
Bière légère (4% alcool)340 mL (12 oz)5100
Bière sans alcool (0.5% d’alcool)340 mL (12 oz)12-1860-85
Cognac45 mL (1,5 oz)0115
Cherry Brandy45 mL (1,5 oz)15125
Gin, rhum, rye, scotch, vodka, whisky45 mL (1,5 oz)0100
Vin blanc sec (12% d’alcool)140 mL (5 oz)195
Vin mousseux, champagne140 mL (5 oz)2105
Vin rouge sec (12% d’alcool)140 mL (5 oz)2100
Vin rosé140 mL (5 oz)2100
Porto85 mL (3 oz)10130

Source : Adapté du Manuel de nutrition clinique de l’OPDQ, 2007.

 

Recherche et rédaction : Équipe de professionnels de la santé, Diabète Québec

Mai 2018

© Tous droits réservés Diabète Québec

 

Références:

Educ’alcool. (2018). La modération en quatre chiffres : 2-3-4-0 [En ligne]. Repéré à http://educalcool.qc.ca/alcool-et-vous/sante/la-moderation-en-quatre-chiffres-2-3-4-0/#.WxAF9-4vyUl (page consultée mai 2018)

J.L. Sievenpiper et al. Diabetes Canada 2018 Clinical Practice Guidelines for the Prevention and Management of Diabetes in Canada: Nutrition Therapy. Can J Diabetes 2018; 42 (Suppl 1): S64-S79.

Haut de page

Les boissons de l’été

Vous pouvez aussi allonger des jus de fruits ou du vin avec de l’eau pétillante, comme dans une sangria ou un spritzer.

Il fait beau, il fait chaud, la partie de golf vient de se terminer et vous avez vraiment soif : vivement le chalet pour siroter un rafraichissement! Mais quand il fait chaud, toutes les boissons estivales se valent-elles? Et conviennent-elles aux personnes diabétiques?

Si vous optez pour une boisson alcoolisée, les meilleurs choix sont souvent les plus simples :

  • une bière, régulière, légère ou réduite en glucides
  • un verre de vin frais

Ces choix seront plus faciles à gérer pour une personne diabétique qu’un cocktail dont vous ignorez la composition.

Pour une boisson glacée faible en glucides, explorez les tisanes et les thés en feuilles ou en sachets. Bien que plusieurs variétés contiennent des morceaux ou des extraits de fruits, la quantité est trop petite pour avoir une influence sur votre glycémie. Vous pouvez les déguster sans crainte. Cependant, sachez que le thé contient de la caféine en quantité variable selon le type (noir, vert, blanc, etc.). Si vous êtes sensible à la caféine, les tisanes seront plus appropriées pour vous.

Bien entendu, pour vous désaltérer, l’eau, nature ou aromatisée aux fruits et sans sucre, demeure le meilleur choix de l’été. Pétillante, agrémentée de glaçons dans lesquels vous aurez congelé un petit fruit ou un zeste d’agrume, ou encore décorée d’une fraise et de feuilles de menthe, l’eau peut s’avérer un choix fort intéressant.

 

Recherche et rédaction : Équipe de professionnels de la santé, Diabète Québec

Juin 2014 (mise à jour Janvier 2019)

© Tous droits réservés Diabète Québec

 

Adapté de: St-Jean Julie, diététiste/nutritionniste, EAQ. (Été 2018). Des boissons glacées pour se rafraîchir cet été. Plein Soleil, Diabète Québec. p. 20-21.

Adapté de : Savoie Nathalie, diététiste/nutritionniste. (Été 1999). Les «drinks» de l’été, Plein Soleil, Diabète Québec, p. 15-16

 

Haut de page