Prise de position sur la vaccination des personnes vivant avec le diabète – Addenda

Diabète Québec et son Conseil professionnel ont une fois de plus pris position sur la vaccination contre la COVID-19 des personnes vivant avec le diabète. Voici les détails.

Nouveaux groupes prioritaires

Jusqu’à tout récemment, les personnes de moins de 60 ans vivant avec une maladie chronique (dont le diabète) faisaient partie du groupe 8 dans l’ordre de priorisation pour la vaccination. Ce groupe a été sous-catégorisé et la vaccination est maintenant ouverte à de nouveaux groupes prioritaires pour l’ensemble du Québec. Ces groupes prioritaires comprennent les personnes à très haut risque de complications dans les situations décrites ici. La vaccination de ces personnes se fera principalement à l’hôpital sous la recommandation d’un médecin traitant.

Ainsi, toutes les personnes de moins de 60 ans qui vivent avec le diabète et qui ne sont pas incluses dans cette liste sont maintenant reléguées au rang 10, avec le reste de population adulte.

Besoin d’informations claires

La façon dont ce changement dans la priorisation des groupes pour la vaccination a été communiqué a semé beaucoup de confusion au sein de la population. Il est impératif qu’un communiqué soit fait afin d’expliquer clairement et simplement la situation concernant la vaccination des personnes vivant avec une maladie chronique.

Le diabète, une condition qui devrait être priorisée

Au vu des différentes études qui démontrent que lorsque les adultes vivant avec l’une des différentes formes de diabète contractent la COVID-19, la probabilité que la maladie évolue de façon défavorable est beaucoup plus importante que pour les personnes qui vivent sans diabète, Diabète Québec et son Conseil professionnel sont d’avis que la vaccination devrait être accessible rapidement et facilement à toutes les personnes vivant avec le diabète. Il est ainsi inacceptable d’avoir non repoussé la vaccination des personnes vivant avec le diabète.

D’ailleurs, certaines personnes vivant avec le diabète sont particulièrement à haut risque de développer une forme grave de la COVID-19, dont les personnes vivant avec le diabète âgées de plus de 40 ans, ayant un indice de masse corporel égal ou supérieur à 30, ayant une valeur d’hémoglobine glyquée égale ou supérieure à 9% ou ayant des complications associées au diabète, notamment la néphropathie diabétique. Ces personnes devraient recevoir le vaccin contre la COVID1-19 le plus rapidement possible.

Un processus facile est nécessaire

Afin de faciliter les processus de vaccination des personnes vivant avec le diabète, il pourrait être envisagé d’offrir le vaccin dans les pharmacies ou les cliniques médicale, afin que le dossier médical soit accessible. Il est important d’avoir une façon simple de prouver qui sont les personnes à risque, sans que le processus ne décourage les patients.

La troisième vague de la pandémie de la COVID-19 étant bien présente, nous croyons que l’organisation de la vaccination des personnes vivant avec une maladie chronique non hospitalisées doit se faire rapidement et permettre un processus rapide et simple, et ce, particulièrement pour les personnes vivant avec le diabète à haut risque.

Pour voir l’article expliquant la première prise de position sur la priorisation des adultes vivant avec le diabète vivant avec le diabète pour la vaccination contre la COVID-19, cliquez ici.

Pour voir l’article FAQ sur la vaccination contre la COVID-19 et diabète, cliquez ici.