Les substituts de repas pour personnes diabétiques

Plusieurs boissons et barres sont proposées comme substituts de repas sur le marché et certaines d’entre elles ont été formulées spécifiquement pour les personnes vivant avec le diabète. Celles-ci procurent une plus faible quantité de glucides (sucres). 

Que renferment ces substituts de repas?

Voici un tableau permettant de comparer la valeur nutritive de quelques substituts de repas formulés pour les personnes diabétiques :

Substituts de repas formulés pour les personnes diabétiques Quantité/ bouteille ou barre  Énergie (kcal) Glucides (g) Fibres (g) Protéines (g) Acides gras saturés (g)
BoostMD diabétique vanille  237 ml  190  17  3  16  1 (5% VQ1)
GlucernaMD vanille  237 ml  225 26,7 1 11,3   0,8 (4 % VQ)
EquateMC vanille  237 ml  225  27 1 11 1 (5 % VQ)
Barre GlucernaMD amandes et au chocolat noir 40 g 160 17  3 11  2,5 (13 % VQ)
ProtiLife Diabète Barre aux pépites de chocolat  35 g  130  17 4   10  2,5 (13 % VQ)

Un bon choix pour remplacer un repas?

Même si ces produits portent le nom de <<substituts de repas>>, ils ne peuvent pas remplacer un repas. Un simple coup d’oeil à leurs tableaux de valeurs nutritives permet de constater qu’il ne s’agit en aucun cas d’un repas complet. Effectivement, ils ne contiennent pas suffisamment d’énergie (calories), de glucides, de fibres et de protéines en plus d’être peu rassasiants (comme tous les liquides). Pour connaître la composition d’un repas équilibré, lisez notre article sur le sujet.

Ces substituts de repas doivent plutôt être vus comme un dépanneur en cas de situations particulières. Aussi, vaut mieux les accompagner de d’autres aliments comme un 1/2 sandwich, des crudités et des craquelins de blé entier ou encore des noix et des fruits pour en faire un repas plus complet. 

Un bon choix comme collation?

D’abord, il faut savoir que la prise de collation n’est pas nécessairement obligatoire pour toutes les personnes diabétiques.

Une collation est indiquée dans les circonstances suivantes :

  • Pour prévenir l’hypoglycémie (taux de sucre dans le sang < 4 mmol/L) chez les personnes traitées à l’insuline ou avec un médicament sécrétagogue d’insuline2;
  • Pour s’assurer que les individus qui ont un faible appétit et dont les apports alimentaires sont insuffisants aux repas comblent leurs besoins nutritionnels;
  • Pour apaiser la faim et réduire les risques d’excès alimentaires lorsque le délai entre deux repas est trop long. 

Lorsque la prise de collation est nécessaire, une collation contenant des aliments peu transformés, peu ou pas de sucre ajouté et permettant de combler la faim jusqu’au prochain repas devrait être privilégiée. Celle-ci devrait renfermer :

  • 2 à 3 g de fibres alimentaires (ex. : fruits et légumes entiers avec pelure, féculents à grains entiers, noix et graines) ;
  • Des protéines (ex. : lait, boisson de soya, yogourt, fromages faibles en gras, noix) ;
  • 5 à 15 g de glucides ;
  • Un maximum de 150 kcal.

*Sachez toutefois que la composition des collations peut varier en fonction de l’effet recherché. Vous pouvez consulter une nutritionniste pour recevoir des conseils personnalisés et pour obtenir ou faire réviser votre plan alimentaire. 

Les substituts de repas pour personnes diabétiques renferment donc plus d’énergie que ce que devrait contenir une collation, pas assez de fibres, sont peu rassasiantes et renferment des substituts de sucre qui peuvent entretenir le goût pour des aliments très sucrés. Les barres, quant à elles, contiennent une quantité significative d’acides gras saturés (13 % de la VQ), matières grasses qui ne sont pas favorables à la santé du cœur. Pour obtenir des suggestions de collations nutritives, lisez notre dossier sur les collations

En conclusion, les substituts de repas formulés pour les personnes diabétiques ne devraient pas représenter le premier choix. Ils peuvent cependant, à titre occasionnel, être utiles pour dépanner et remplacer un repas si ils sont accompagnés de d’autres aliments ou encore servir de collation si la moitité de la bouteille est consommée. 

*Notez qu’il s’agit d’une recommandation générale. Il est toujours préférable d’en discuter avec une nutritionniste qui saurait vous conseiller selon votre condition de santé. En effet, ces produits peuvent être contreindiqués pour certains individus. Pensons notamment aux personnes atteintes d’insuffisance rénale (dû à leur contenu en vitamines et minéraux).

 

1. pourcentage (%) de la valeur quotidienne (VQ)

2. gliclazide (DiamicronMD et Diamicron MRMD), glimépiride (AmarylMD), glyburide (DiabetaMD, EugluconMD), répaglinide (GlucoNormMD)

 

 

Recherche et rédaction : Équipe de professionnels de la santé de Diabète Québec

Adapté de : Jessica Bonneau (Printemps 2019). Courrier des lecteurs – Les substituts de repas pour personnes diabétiques. Plein Soleil, Diabète Québec, p.7

Mise à jour août 2019

©Tous droits réservés Diabète Québec