Le pied diabétique

Le danger majeur de la perte de sensibilité aux pieds causée par la neuropathie est le risque qu’une blessure passe inaperçue et s’infecte.

Le pied diabétique se caractérise par une ulcération ou une destruction du tissu du pied, infecté ou non, due à la neuropathie périphérique.

La neuropathie périphérique se définie par :

  • une perte de sensibilité des pieds due à une atteinte des nerfs
  • une diminution de l’hydratation naturelle du pied engendrant sécheresse, fissures et callosités
  • des déformations osseuses du pied résultant en l’apparition de points de pression

Toutes ces conditions sont à la base de l’ulcération du pied diabétique.

L’amputation : une conséquence du pied diabétique

Le pied diabétique, mal traité ou négligé, peut mener à l’amputation. La combinaison des 3 facteurs suivants mène dans la majorité des cas à la gangrène et éventuellement à l’amputation :

  • ulcération
  • mauvaise circulation sanguine
  • présence d’infection 

Une part des personnes diabétiques qui se présentent avec un ulcère au pied souffrent également d’une mauvaise circulation sanguine dans les jambes, ce qui crée un manque d’apport en oxygène pour le pied. Ce problème fera en sorte qu’une plaie tardera à guérir et sera plus à risque d’infection.

La bonne nouvelle

Heureusement, le traitement du diabète a beaucoup évolué au fil des ans et les traitements actuels permettent aux personnes diabétiques de mieux contrôler la maladie, rendant de plus en plus rares les amputations.

Prendre soin de ses pieds

En prenant soin de ses pieds de façon adéquate, on peut éviter l’aggravation du problème et l’amputation.

Les organismes scientifiques recommandent que les pieds des personnes diabétiques soient examinés au moins une fois par an par un médecin (ou plusieurs fois par an en cas de neuropathie des membres inférieurs).

La personne diabétique doit également examiner ses pieds tous les jours (à l’aide d’un miroir ou par une tierce personne pour bien voir la plante du pied) à la recherche de :

  • coupures
  • ampoules
  • ecchymoses
  • changements de couleur
  • gonflements
  • plaies ouvertes

En présence de problèmes de circulation sanguine ou d’une perte de la sensibilité dans les membres inférieurs déjà existants, il importe d’être encore plus vigilant.

Une infirmière en soins de pieds, un podiatre ou un médecin devrait être contacté à la moindre anomalie dans les plus brefs délais (48 à 72 heures).

Astuces pour limiter les risques de blessure

Plusieurs études démontrent que la majorité des complications au niveau du pied conduisant à une amputation est précédée d’une blessure mineure. Pour limiter les risques, veillez donc à :

  • porter des chaussures appropriées
  • couper vos ongles adéquatement
  • éviter de marcher pieds nus
  • éviter le trempage abusif des pieds

Consulter notre article sur le soin des pieds pour de plus amples conseils.

Le diabète et le soin des pieds, dépliant disponible dans la boutique en paquet de 25.

Recherche et adaptation : Équipe de professionnels de la santé de Diabète Québec

Juillet 2014 (mise à jour Janvier 2019)

Adapté de :

Belley Richard MD (Hiver 2005). Éviter des amputations chez les diabétiques : c’est possible, Plein soleil, Diabète Québec, p.25-26

Autres références :

Embil JM et al. Diabetes Canada 2018 Clinical Practice Guidelines for the Prevention and Management of Diabetes in Canada: Foot Care. Can J Diabetes 2018; 42 (suppl 1): S222-S227.

International Working Group on the Diabetic Foot (2015). Prevention and management of foot problems in diabetes: A summary Guidance for daily practice 2015: iwgdf.org/guidelines/summary-guidance-for-the-daily-practice-2015/