Rapport de surveillance de l’évolution du diabète gestationnel au Québec – INSPQ

L’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) a publié à l’automne 2017 un rapport de surveillance sur l’évolution du diabète gestationnel de 1989 à 2012. 

Voici les faits saillants du rapport:

  • La prévalence du diabète gestationnel a triplé en 24 ans (de 24,7 à 75,5 cas par 1000 naissances). Cette augmentation touche les mères de tout âge, mais elle est plus marquée chez les mères de 40 ans et plus.
  • Les causes précises de cette hausse sont inconnues. Les facteurs qui pourraient cependant être en cause sont:
    • la modification des méthodes de dépistage entrainant une augmentation des diagnostics
    • la hausse de l’âge moyen des mères et l’augmentation du taux d’obésité dans la population
    • la défavorisation matérielle 
  • Le diabète gestationnel est associé à une augmentation du risque de pré-éclampsie, déclenchement artificiel du travail, césarienne, dystocie des épaules du bébé, naissance prématurée, macrosomie et jaunisse chez le nourrisson. Aussi, le taux de mortalité du nouveau-né est resté stable chez les bébés ayant été exposés au diabète gestationnel, mais a diminué chez les bébés n’ayant pas été exposés au diabète gestationnel.

Pour accéder au rapport complet

Juin 2018