Diabète et retour à l’école

La rentrée scolaire peut susciter beaucoup de questionnements et d'inquiétudes. Voici des informations pour y voir plus clair.

Sujets abordés:

  • Nouvelles directives pour le milieu scolaire
  • Enfants vivant avec le diabète de type 1
  • Adultes vivant avec le diabète qui ont des enfants qui fréquentent l’école
  • Adultes vivant avec le diabète qui travaillent dans le milieu scolaire

Une rentrée avec de nouvelles directives

D’abord, il faut savoir que le gouvernement du Québec a mis en place un plan d’action afin de limiter la propagation du virus et de favoriser une rentrée scolaire sécuritaire et réussie. Pour connaître tous les détails, consultez le site du gouvernement du Québec sur le sujet.

Enfants vivant avec le diabète de type 1

À partir de septembre, la présence en classe redevient obligatoire pour tous les élèves de 6 à 16 ans comme le prévoit la Loi sur l’instruction publique. Certaines exceptions peuvent cependant s’appliquer. Ainsi, des élèves qui présentent une vulnérabilité sur le plan de la santé ou qui vivent avec un proche présentant une vulnérabilité pourront être exemptés sous présentation d’un billet médical.

Dans le cas spécifique du diabète de type 1, les professionnels de la section diabète du CHU Sainte-Justine ont pris position et mentionnent que les enfants et les adolescents vivant avec le diabète de type 1 ne sont pas plus à risque de contracter la COVID-19 ou de développer des symptômes sévères ou des complications de la COVID-19 que la population pédiatrique en général. Dans ce contexte, ils recommandent donc de suivre les directives de la santé publique en ce qui a trait au retour à l’école. Pour lire le communiqué complet.

Diabète Canada, la Fondation de la recherche pour le diabète juvénile (FRDJ) et la ressource Le Diabète à l’école ont rédigé une fiche d’informations qui fait le tour des éléments à considérer pour aider les parents à prendre la décision d’envoyer ou non leur enfant vivant avec le diabète de type 1 à l’école.

Voici également quelques autres ressources pertinentes à consulter:

Parents vivant avec le diabète qui ont des enfants d’âge scolaire

Tel que mentionné ci-haut, les élèves qui vivent avec un proche présentant une vulnérabilité sur le plan de la santé pourront être exemptés de fréquenter l’école sous présentation d’un billet médical. Le diabète en soi n’est pas une condition de santé qui justifie une exemption pour tous. En effet, plusieurs facteurs sont à considérer pour évaluer le niveau de risque de développer des symptômes sévères de la covid, tels que le contrôle du diabète, l’âge, la présence ou non d’autres problèmes de santé, etc. Comme chaque cas est unique, le mieux est de consulter son équipe de soins pour obtenir un avis.

Pour plus de détails sur les risques associés à la COVID-19 pour les personnes vivant avec le diabète, consultez notre article sur le sujet.

Adultes vivant avec le diabète qui travaillent dans le milieu scolaire

Le fait de vivre avec le diabète n’augmente pas le risque de contracter la COVID-19, mais peut augmenter les risques de développer des symptômes sévères et des complications si la COVID-19 est contractée. Comme expliqué précédemment, plusieurs facteurs sont à considérer afin d’évaluer les risques tels que le niveau de contrôle du diabète, l’âge, la présence ou non d’autres problèmes de santé, etc. Comme chaque cas est unique, le mieux est de consulter son équipe de soins pour obtenir un avis.

D’ailleurs, une personne qui décide volontairement de se retirer de son travail par prévention doit avoir un billet médical pour être rémunérée.

Pour plus de détails sur les risques associés à la COVID-19 pour les personnes vivant avec le diabète et le travail, consultez notre article sur le sujet.