Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

Recherche
Accueil / Médicaments / [Un nouveau médicament pour le type 2 approuvé aux États-Unis]

Un nouveau médicament pour le type 2

approuvé aux États-Unis

Monstre de GilaUn nouveau médicament, le ByettaMD commercialisé par Amylin Pharmaceutical, vient de recevoir le feu vert de la Food and Drug Administration (FDA) américaine. Il est le fruit de longues recherches sur une hormone produite par l’intestin et qui a un rôle important dans la gestion des sucres.

Cette hormone appelée GLP-1, pour Glucagon-like peptide1, est produite dans le petit intestin lorsqu’on mange. Elle permet de réduire la production du glucose par le foie en bloquant l’action du glucagon. Elle bloque aussi la production du glucagon dans le pancréas. Elle ralentit la digestion au niveau de l’estomac. Elle déclenche l’effet de satiété au niveau du cerveau. Et enfin, elle stimule la production d’insuline par le pancréas et la production de nouvelles cellules productrices d’insuline dans le même organe.

Depuis longtemps, on a constaté que la production du GLP-1 était diminuée chez les personnes diabétiques de type 2. Cette hormone était donc une candidate toute choisie pour améliorer le traitement du diabète de type 2. Le malheur est que cette hormone a une durée de vie très courte et ne peut être prise sous forme de pilule car elle est détruite par le suc gastrique.

Il s’agissait de trouver un produit qui s’en rapprochait, mais qui était moins sensible à la digestion et avait une durée d’action plus longue. Il y a eu de nombreuses recherches par les centres de recherche et les compagnies pharmaceutiques pour trouver le bon candidat. Il y a quelques années, on avait trouvé dans l’estomac d’un lézard, appelé le monstre de Gila, une hormone, l’exénatide, qui avait les caractéristiques voulues. Après des essais cliniques, la compagnie Amylin rend ce nouveau produit accessible aux personnes qui ont de la difficulté à contrôler leur diabète.

Le ByettaMD est généralement donné en supplément de la metformine ou d’un sulfonylurée. Il se donne en injection sous-cutanée comme pour l’insuline, mais en dose fixe. Il est généralement bien toléré, mais cause plus d’épisodes d’hypoglycémie. À cause de son effet sur la satiété, on a constaté que les gens mangent souvent moins et il peut s’ensuivre une perte de poids, ce qui n’est pas toujours mauvais quand on sait que les personnes diabétiques ont souvent un excédent de poids.

Le ByettaMD est le premier produit accepté aux États-Unis, on sait cependant que plusieurs compagnies font des essais cliniques avec d’autres analogues du GLP-1. Entre autres, une compagnie montréalaise Theratechnologies fait une étude clinique de phase 1 (donc une étude préliminaire) avec son produit appelé pour l’instant TH0318.

Source : Plein Soleil - Été 2005. Marc Aras, directeur des communications de Diabète Québec. Révisé en avril 2006.

Conditions d'utilisation  ||  Copyrigth © , Diabète Québec  ||  Équipe Internet