Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

Recherche
Accueil / Complications / [L’hypoglycémie chez la personne diabétique]

L’hypoglycémie chez la personne diabétique

L’hypoglycémie fait partie de la vie des personnes diabétiques. Elle est généralement liée au traitement prescrit. Il est même normal d’avoir des épisodes hypoglycémiques à l’occasion. D’autres facteurs peuvent influencer l’apparition d’une hypoglycémie entre autres, la quantité et la nature des aliments consommés ainsi que la quantité et le type d’activité physique.

Quelle que soit la cause, il est important de connaître les moyens de la prévenir. Il est également essentiel de connaître le traitement et les précautions à prendre afin d’éviter les situations potentiellement dangereuses.

Une hypoglycémie se définit comme une glycémie inférieure à 4 mmol/L.

Personnes à risque

Certaines personnes diabétiques sont plus à risque d’hypoglycémie que d’autres :

  • Celles traitées avec de l’insuline, surtout celles de type 1.
  • Celles traitées avec des comprimés qui augmentent la production d’insuline (sécrétagogues* de l’insuline).
  • Celles qui ne vérifient pas suffisamment  leur glycémie capillaire sont particulièrement à risque.

* Chlorpropamide (DiabinèseMD), Gliclazide (DiamicronMD), Glimépiride (AmarylMD), Glyburide (DiabetaMD, EugluconMD), Natéglinide (StarlixMD), Répaglinide (GlucoNormMD).

Certaines personnes diabétiques de type 1 sont à risque d’hypoglycémie sévère :

  • Celles qui ont déjà présenté une hypoglycémie sévère;
  • Celles dont l’hémoglobine glyquée est inférieure à 6 %;
  • Celles qui ne perçoivent pas leurs hypoglycémies;
  • Celles dont le diabète est présent depuis plusieurs années;
  • Celles qui ont une atteinte des nerfs (neuropathie);
  • Celles qui sont sous insulinothérapie intensive (3 injections ou plus par jour);
  • Les enfants d’âge préscolaire et les adolescents;
  • Celles qui ont des hypoglycémies à répétition;
  • Celles qui ont une insuffisance hépatique (relative au foie)
    ou rénale.

Prévention et précautions

L’hypoglycémie peut souvent être évitée. Les moyens de la prévenir sont :

  • Suivre son plan d’alimentation et l’adapter, au besoin, selon les recommandations données par la diététiste.
  • Ne pas omettre de collations ou de repas.
  • Prendre son insuline ou sa médication orale et l’ajuster, au besoin, selon les recommandations données par le médecin.
  • Lors d’un surplus d’activité physique, prendre une collation supplémentaire au besoin.
  • Ajuster sa dose d’insuline ou sa médication orale selon les recommandations données par le médecin.
  • Éviter de consommer de l’alcool l’estomac vide (toujours s’assurer de manger en même temps).
  • Lors de la prise d’un nouveau médicament ou d’un produit de santé naturel, vérifier, auprès du médecin ou du pharmacien, s’il peut avoir un effet sur la glycémie.
  • Mesurer sa glycémie régulièrement.

Vous trouverez également d’autres mesures pour prévenir l’hypoglycémie lors de certaines situations particulières :

  • Hypoglycémie et activité physique
  • Hypoglycémie non perçue ou non reconnue
  • Hypoglycémie nocturne asymptomatique
  • Hypoglycémie au volant

 lien Situations particulières

En plus d’acquérir des connaissances pour bien comprendre et prévenir les hypoglycémies, il est important de prendre certaines précautions. Elles permettront, en cas d’hypoglycémie, une intervention rapide et efficace en plus de diminuer le stress inhérent à cette situation.

  • Informer l’entourage (famille, collègues de travail) sur les symptômes d’hypoglycémie.
  • Informer l’entourage (famille, collègues de travail) sur la manière de traiter une hypoglycémie (ceci inclut, pour les type 1, l’enseignement de la technique d’injection du glucagon).
  • Toujours avoir son lecteur de glycémie à portée de la main et enseigner la technique de prise de glycémie à l’entourage (famille, collègues de travail).
  • Garder des réserves de sucre et des collations à portée de la main. La personne diabétique de type 1 devrait avoir en sa possession, du glucagon.
  • Porter une identification mentionnant son diabète (bracelet, médaillon ou carte).

Définitions et symptômes

Les principaux symptômes de l’hypoglycémie se divisent en deux catégories :

Types de symptômes Manifestations
Adrénergiques : provoqués par la production d’adrénaline fleche Anxiété
fleche Faim
fleche Nausées
fleche Pâleur
fleche Palpitations
fleche Picotements
fleche Transpiration
fleche Tremblements

Neuroglycopéniques : provoqués par une insuffisance de glucose au niveau des cellules du système nerveux fleche Changement de l'humeur
fleche Confusion
fleche Convulsions
fleche Démarche chancelante
fleche Étourdissements
fleche Faiblesse
fleche Fatigue
fleche Maux de tête
fleche Somnolence
fleche Troubles de concentration
fleche Troubles de la parole
fleche Vision embrouillée

Toutes les hypoglycémies ne sont pas identiques. Le degré de gravité se définit comme suit :

fleche Hypoglycémie légère :

  • Symptômes provoqués par la production d’adrénaline;
  • La personne est capable de se traiter elle-même.

fleche Hypoglycémie modérée :

  • Symptômes provoqués par la production d’adrénaline et par un manque de glucose au niveau des cellules du système nerveux;
  • La personne est capable de se traiter elle-même.

 lien Traitement d’une hypoglycémie légère ou modérée

fleche Hypoglycémie sévère :

  • Glycémie généralement inférieure à 2,8 mmol/L;
  • La personne a besoin de l’aide d’une autre personne;
  • La personne peut perdre conscience.

 lien Traitement d’une hypoglycémie sévère chez une personne consciente

 lien Traitement d’une hypoglycémie sévère chez une personne inconsciente

On parle d’hypoglycémie non perçue ou non reconnue lorsque les premières manifestations d’hypoglycémie sont des symptômes neuroglycopéniques (confusion, perte de conscience).

Finalement, une hypoglycémie est dite asymptomatique lorsque la glycémie est abaissée sans aucun symptôme.

Causes

La plupart des hypoglycémies sont causées par les actions liées au contrôle ou à la gestion du diabète : modifications de l’alimentation, de l’activité physique ou des doses d’insuline par la personne diabétique.

Les autres causes possibles sont :

  • Une insuffisance de nourriture (collation ou repas omis, collation ou repas retardé ou ingestion insuffisante de glucides);
  • Un surplus d’activité physique (son effet sur la glycémie peut se prolonger pendant 24 heures);
  • Un surplus d’insuline ou de médicaments qui augmentent la production d’insuline;
  • L’alcool consommé à jeun;
  • Certains médicaments pour traiter d’autres conditions médicales.

 lien Téléchargez le PDF complet sur l'Hypoglycémie chez la personne diabétique (PDF, 60ko)

Source : Lignes directrices de pratique clinique 2001 pour la prévention et le traitement de l’hypoglycémie liée au diabète de l’Association canadienne du diabète. Révisé par Louise Tremblay, infirmière, service d’enseignement Diabétaide de Diabète Québec – Mars 2006.

Conditions d'utilisation  ||  Copyrigth © , Diabète Québec  ||  Équipe Internet