Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

Recherche
Accueil / Type 1 / [Le diabète de type 1]

Le diabète de type 1

type 1

Ce type de diabète apparaît le plus souvent pendant l'enfance, à l'adolescence ou au début de l'âge adulte, rarement chez les personnes plus âgées. C'est au moment de la puberté qu'il se déclare le plus souvent. Environ 10 % des personnes diabétiques sont de type 1.

 Il se caractérise par l'absence totale de production d'insuline. La personne diabétique de type 1 dépend donc d'injections quotidiennes d’insuline ou d'une pompe à insuline pour assurer sa survie.

Le diabète de type 1 était autrefois connu sous le nom de diabète insulinodépendant ou diabète juvénile.

Les causes

Les causes exactes de l'apparition du diabète de type 1 demeurent inconnues. Dans la majorité des cas, les cellules productrices d’insuline (les cellules béta), situées dans le pancréas, sont détruites par le système immunitaire. On ne sait pas ce qui déclenche cette attaque ni pourquoi elle débute. Les chercheurs pensent qu’une prédisposition génétique et certains facteurs liés à l'environnement contribuent au développement du diabète de type 1.

Les symptômes

Dans la plupart des cas, les symptômes du diabète de type 1 peuvent apparaître progressivement ou subitement :

  • fatigue, somnolence
  • augmentation du volume des urines
  • soif intense
  • faim exagérée
  • amaigrissement
  • vision embrouillée
  • cicatrisation lente
  • infection des organes génitaux
  • picotements aux doigts ou aux pieds
  • changement de caractère

Le diabète ne se manifeste pas toujours de la même façon, avec la même intensité et avec tous ces symptômes. Dès l'apparition d'un ou de plusieurs symptômes, consultez un médecin. Si les symptômes sont importants, rendez-vous à l'hôpital.

Le diagnostic

Seule une prise de sang faite en laboratoire déterminera avec certitude votre état de santé. Elle mesurera le taux de glucose (sucre) dans le sang.

Les valeurs de référence pour le diagnostic proposées par Les lignes directrices 2013 de pratique clinique pour la prévention et la prise en charge du diabète au Canada sont  les suivantes:

fleche Glycémie, à jeun : 7 mmol/L et plus
fleche Glycémie, 2 heures après l’ingestion de 75 g de glucose : 11 mmol/L et plus
fleche Glycémie, à tout moment de la journée : 11 mmol/L et plus, avec les symptômes classiqu

Parfois, une deuxième analyse devient nécessaire afin de confirmer les résultats obtenus.

Le traitement

Le diabète ne se guérit pas. Cependant, il peut se contrôler.

Le traitement du diabète de type 1 comprend un plan d'alimentation personnalisé, de l'activité physique, et, dans tous les cas, des injections d'insuline quotidiennes. Pour la plupart, il faudra s’injecter plusieurs fois par jour ou utiliser une pompe à insuline. On parle à ce moment d’un traitement intensif. Une bonne gestion du stress contribue également au contrôle de la maladie.

Le type de traitement peut varier d’une personne à l’autre. Le médecin déterminera avec vous celui qui vous convient le mieux. Plusieurs facteurs peuvent influencer le traitement : l'âge, le poids, le stress et la façon de le gérer, la quantité d'activité physique quotidienne et le type de travail. Dans la plupart des cas, il faudra s’injecter plusieurs fois par jour ou utiliser une pompe à insuline. On parle à ce moment d’un traitement intensif.

Les complications

Les complications liées au diabète ont une origine commune : une trop grande quantité de glucose dans le sang. Avec le temps, si le glucose dans le sang est trop souvent élevé, cela devient dommageable pour plusieurs organes du corps :

D’autres facteurs contribuent à l'apparition des complications : l'âge, l'hérédité, la durée du diabète et les habitudes de vie. Les complications du diabète peuvent modifier grandement la vie d'une personne diabétique. Un bon contrôle des glycémies permet de retarder et parfois même de limiter l'apparition des complications.

La prévention

Malheureusement, il demeure impossible de prévenir le diabète de type 1. Les recherches se poursuivent surtout pour comprendre les mécanismes menant à la destruction des cellules bêta du pancréas. Les chercheurs tentent également de trouver une façon de les protéger. Ces découvertes seront utiles dans tous les types de diabète car elles aident à mieux comprendre comment débute et comment se développe le diabète.

Sources : Diabète Québec, Association canadienne du diabète, Association médicale Canadienne, American Diabetes Association. Mars 2001. Mise à jour : février 2014.

Conditions d'utilisation  ||  Copyrigth © , Diabète Québec  ||  Équipe Internet