Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

Recherche
Accueil / Bien manger / [Bien s'alimenter]

Bien s'alimenter

Bien s'alimenterApprendre que l’on doit vivre avec une maladie comme le diabète est un choc difficile à encaisser. D’autant plus difficile qu’il faut évaluer et revoir toutes nos habitudes de vie. C’est beaucoup de choses à assumer en même temps. Avec l’aide d’une équipe de professionnels de la santé, les changements nécessaires peuvent être identifiés, puis mis en application de façon progressive.

Manger représente un des plaisirs de la vie. S’alimenter sainement et arriver à un bon contrôle glycémique constitue tout un défi. Les habitudes alimentaires ont été façonnées au fil des ans et peuvent être difficiles à changer. Pourtant, l’alimentation est essentielle au traitement du diabète. Vouloir tout changer trop vite est souvent voué à l’échec. En procédant graduellement et en fixant des objectifs précis et réalistes, les chances de réussite sont plus grandes. Quand le premier objectif est atteint, on passe au suivant.

Objectifs de l'alimentation

1) Favoriser une alimentation équilibrée : l’alimentation conseillée aux personnes diabétiques est basée sur le Guide alimentaire canadien. Une alimentation équilibrée et variée est la façon la plus efficace d’atteindre les buts visés.

2) Atteindre et maintenir un poids désirable ou poids santé : une personne diabétique obèse aura généralement plus de difficulté à contrôler ses glycémies et aura besoin d’une plus grande dose de médicaments ou quantité d’insuline pour diminuer son taux de sucre sanguin. En perdant du poids, le diabète sera généralement mieux contrôlé et ce, avec une quantité moindre de médicaments ou d’insuline.

lien  Calculer votre poids santé (IMC)

Catégorie d’IMC Classification Risque pour la santé
Poids insuffisant < 18,5 Accru
Poids normal 18,5 à 24,9 Moindre
Excès de poids 25 à 29,9 Accru
Obésité classe I 30,0 à 34,9 Élevé
Obésité classe II 35,0 à 39,9 Très élevé
Obésité classe III ≥40,0 Extrêmement élevé

Depuis quelques années, la mesure du tour de taille est également utilisée pour évaluer le risque de développer des problèmes de santé chroniques comme le diabète. Comment faire? Mesurez votre tour de taille au niveau du nombril.
Voici les tours de taille recommandés :

  • Homme : inférieur à 102 cm (40 pouces)
  • Femme : inférieur à 88 cm (35 pouces)

3) Contrôler la glycémie. Pour arriver à un bon contrôle glycémique, voici quelques règles à suivre : prendre trois repas équilibrés par jour, restreindre la consommation de sucres ajoutés (miel, sirop, confiture, sucre, etc.), adopter un horaire régulier pour la prise des repas et inclure des collations au besoin.

4) Prévenir les maladies cardiovasculaires : la réduction de la quantité totale de matières grasses, surtout celles d’origine animale, aide à diminuer les risques de développer des maladies cardiovasculaires. Les gras saturés, de même que les gras trans doivent particulièrement être restreints.

La consultation d’une diététiste vous aidera à traduire ces objectifs en habitudes alimentaires concrètes.

Composition des aliments

Les glucides (sucres), les protéines, et les lipides (matières grasses) constituent les composantes énergétiques des aliments. Elles fournissent aux cellules l’énergie dont elles ont besoin pour fonctionner. On retrouve aussi des composantes non énergétiques comme les vitamines, les minéraux, les fibres et l’eau.

Les glucides

Les glucides forment l’ensemble des sucres présents dans les aliments. Il existe deux grandes classes de glucides :

1) Les glucides simples : les plus répandus sont le glucose ou dextrose, le fructose, le lactose et le sucrose.

On les retrouve dans les fruits et leurs jus, les légumes et leurs jus, le lait, le yogourt et bien sûr dans les aliments sucrés comme les pâtisseries, le chocolat, les confitures et les sirops.

2)Les glucides complexes : ces glucides sont constitués de plusieurs unités de glucose réunies en une longue chaîne appelée amidon.

On les retrouve dans les aliments à base d’amidon, les féculents : pains et autres produits de boulangerie, craquelins, céréales, riz, pâtes alimentaires, légumineuses et pommes de terre.

Les glucides ont une influence directe sur le taux de sucre sanguin; c'est la raison pour laquelle il est important de contrôler la quantité consommée. Il est conseillé aux personnes diabétiques de privilégier les aliments glucidiques qui ont une valeur nutritive intéressante (riches en vitamines, minéraux et fibres).

Les protéines

Les protéines sont nécessaires à la construction, à la réparation et au renouvellement de tous les organes du corps humain. Leur digestion dure, en moyenne, deux heures.

Il y existe deux types de protéines :

1) Les protéines d’origine animale : viandes, poissons, abats et œufs

2) Les protéines d’origine végétale : légumineuses, noix, graines, beurre d’arachide et tofu.

Les protéines ont peu d'influence sur le taux de sucre sanguin. Elles peuvent aider à contrôler l'appétit par leur effet sur la satiété (sensation d’avoir suffisamment mangé après un repas).

Les matières grasses

Elles ont un rôle à jouer pour le transport de certaines vitamines et approvisionnent l’organisme en acide gras essentiels. Cependant, un apport excessif en matières grasses, en particulier les gras saturés et les gras trans, peut-être associé à des taux élevés de cholestérol sanguin et à l’obésité. Leur digestion dure en moyenne quatre heures et elles donnent aussi la sensation d’être rassasié après un repas.

Attention ! Certains gras sont cachés dans les aliments : peau de volaille, viandes et charcuteries, fritures, certains fromages, noix et graines, sauces, vinaigrettes, mayonnaises, pâtisseries et chocolat.

Les vitamines et les minéraux

Les quantités de vitamines et minéraux requises quotidiennement sont petites, mais indispensables à la vie.

Les aliments contiennent une variété de vitamines et minéraux, mais aucun aliment ne contient à lui seul tous ces éléments essentiels en quantité suffisante pour répondre aux besoins de l’organisme. Il est donc primordial de varier les choix d'aliments, et ce, tous les jours.

Les besoins quotidiens en vitamines et en minéraux sont généralement comblés par une alimentation équilibrée. Un supplément n’est donc pas nécessaire, à l’exception d’un supplément de vitamine D qui est recommandé chez les adultes âgés de plus de 50 ans et la prise d’acide folique chez les femmes qui pourraient devenir enceintes. Un supplément de vitamine et minéraux peut également être nécessaire dans certaines situations, notamment pour les personnes ayant une déficience identifiée, celles qui ont des besoins spéciaux ou encore un apport alimentaire limité.

Les fibres alimentaires

Les fibres alimentaires sont des constituants des végétaux non digérés par notre organisme. Elles aident à régulariser le fonctionnement des intestins. Elles procurent aussi un effet de satiété. De plus, consommées en grande quantité, certaines fibres contribuent à ralentir l’absorption des sucres et à contrôler le taux de cholestérol dans le sang.

On retrouve les fibres alimentaires dans les aliments à base de grains entiers, les légumes, les fruits, les légumineuses, les noix et les graines.

En conclusion

La personne qui vit avec le diabète doit s’assurer de prendre des repas bien équilibrés comportant au minimum un aliment provenant de chacun des quatre groupes du Guide alimentaire canadien : légumes et fruits, produits céréaliers, lait et substituts, viandes et substiuts.

En plus de respecter un horaire de repas régulier le plus souvent possible, les portions des repas doivent être adaptées aux besoins de chaque personne diabétique. Les repas trop copieux risque de hausser la glycémie de façon considérable. Il est donc préférable de compléter les repas par des collations nutritives, si nécessaire, entre les repas et en soirée.

Source : Diabète Québec et Marie-Claire Barbeau, diététiste, Service d'enseignement Diabétaide. Révisé en juin 2009.

Conditions d'utilisation  ||  Copyrigth © , Diabète Québec  ||  Équipe Internet