Le surpoids chez l’enfant et l’adolescent

Au Canada, le taux d’obésité chez les enfants et les adolescents a presque triplé dans les 30 dernières années.

En 2012 à 2013, 31 % des enfants et adolescents canadiens âgés de 5 à 17 ans étaient en surpoids ou étaient obèses selon l’indice de masse corporelle (IMC) mesuré dans le cadre de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (ECMS) (Statistiques Canada, 2015). Non seulement y a-t-il plus de jeunes obèses qu’autrefois, mais ils le deviennent aussi plus tôt.

L’obésité chez les jeunes est en progression dans le monde. Au Canada, la prévalence de l’obésite chez les enfants âgés entre 5 et 17 ans est de 12% (Association canadienne du diabète 2018).

On constate aussi que de plus en plus de jeunes sont atteints de diabète de type 2, un type de diabète que l’on retrouvait auparavant principalement chez l’adulte.

Les causes

Les causes de l’obésité sont multiples. Elle résulte de l’interaction complexe entre des facteurs tels que :

  • la génétique
  • le métabolisme de chacun
  • les habitudes de vie (l’alimentation, l’activité physique)
  • l’environnement (école, famille, accès à des installations sportives, accès aux aliments, etc.)

Les conséquences potentielles du surplus de poids chez l’enfant

En plus du risque accru de voir leur excès de poids perdurer à l’âge adulte, les enfants et adolescents en surplus de poids sont plus enclins à développer divers problèmes de santé, dont le diabète.

Les problèmes de santé associés à l’obésité touchent plusieurs systèmes de l’organisme. Les enfants avec un surplus de poids sont plus à risque de développer précocement certains des problèmes suivants (Gouvernement du Canada, 2013) :

Problèmes de santé physique:

  • hypertension artérielle ou maladie du cœur
  • diabète de type 2
  • maladies du foie (foie gras ou cirrhose)
  • apnée du sommeil et autres problèmes respiratoires (asthme, etc.)
  • cycle menstruel perturbé (débalancements hormonaux)
  • problèmes d’os et d’articulations
  • problèmes d’équilibre

Problèmes de santé affective:

  • faible estime de soi et perception négative de son corps
  • dépression
  • perception de se sentir jugé
  • moqueries ou intimidation de la part d’autrui

Un indicateur : l’indice de masse corporelle (IMC)

L’IMC est un outil de mesure permettant d’évaluer les risques liés au surpoids. Il équivaut au poids en kilos, divisé par la taille en mètres carrés (IMC = poids (kg) / taille2(m)). Il existe des courbes spécifiques à chaque sexe, indiquant la répartition des IMC en fonction de l’âge sous forme de percentiles.

Cette mesure est toutefois imparfaite, puisqu’elle ne reflète pas la composition du corps de l’enfant en tissus graisseux, en masse osseuse ni en masse musculaire. Il importe aussi de prendre en compte l’évolution de l’enfant sur les courbes de croissance plutôt qu’une seule donnée isolée. N’hésitez pas à demander l’avis du médecin de votre enfant pour connaitre l’impact de son poids sur sa santé.

Comment adopter de saines habitudes en famille

Pour la gestion du poids chez l’enfant et l’adolescent, il a été démontré qu’une intervention qui inclut la famille est plus efficace. Il est illusoire de demander à un jeune de changer ses habitudes alimentaires si sa famille n’emboîte pas le pas.

Les interventions concernent l’adoption de bonnes habitudes en matière d’alimentation (en quantité et/ou en qualité) et de dépense énergétique (activité physique, mode de vie actif), mais aussi un travail sur l’estime de soi.

Conseils pour manger sainement

  • Montrez l’exemple à vos enfants. Vous êtes un modèle pour eux.
  • Prenez les repas en famille le plus souvent possible. Faites-en un moment agréable, dans une ambiance détendue.
  • Faites participer les enfants : choix des aliments à l’épicerie ou du menu de la semaine, préparation des aliments, etc.
  • À chaque repas, veillez à offrir à votre famille une variété d’aliments de chaque groupe alimentaire du Guide alimentaire canadien.

Conseils pour un mode de vie actif

Les enfants et les adolescents devraient faire au moins 60 minutes d’activité physique par jour, et limiter les activités sédentaires (ex : télévision, jeux vidéo) à moins de 2 heures par jour.

  • Montrez l’exemple. Intégrez l’activité physique à votre routine quotidienne. Optez pour un transport actif ou pratiquez une activité physique en famille.
  • Plusieurs possibilités s’offrent à vous dans votre communauté. Informez-vous!

Comment aider votre enfant/adolescent à maintenir un poids santé

Chez la personne en pleine croissance, l’emphase sera plutôt mise sur le maintien du poids jusqu’à l’harmonisation du poids et de la taille plutôt que sur la perte de poids, qui n’est valable que pour l’individu adulte ayant terminé sa croissance.

En effet, une restriction trop sévère pour votre enfant pourrait, entre autres, compromettre à long terme sa masse osseuse et sa composition corporelle.

Quelques suggestions dans le cadre d’une collaboration entre les professionnels de la santé et vous :

  • Assurez-vous de la bonne compréhension qu’a l’enfant des raisons qui motivent les démarches pour le contrôle du poids.
  • Veillez à ne pas culpabiliser votre enfant, faites en sorte qu’il ne se sente ni puni, ni restreint.
  • Favorisez une approche positive : évitez les interdits, encouragez l’enfant pour les victoires qu’il accomplit. 
  • Fixez des objectifs réalistes : on ne peut corriger toutes les mauvaises habitudes d’un seul coup, pas plus qu’on peut subitement changer un enfant sédentaire en athlète olympique.
  • Encouragez la participation à des activités qui intéressent votre enfant.
  • Favorisez une meilleure estime de soi, une perception plus positive de son image corporelle. Évitez tout commentaire sur le poids, misez sur les qualités et les bons coups du jeune.
  • Prévoir un suivi étroit de concert avec les professionnels de la santé, selon le cas : médecin, diététiste/nutritionniste, psychologue, travailleur social et autres.

 

Recherche et rédaction : Équipe de professionnels de la santé Diabète Québec

Révision scientifique : Huot Céline, M.D., M. Sc., Pédiatre endocrinologue Hôpital Sainte-Justine

Juin 2014 (mise à jour Janvier 2019)

© Tous droits réservés Diabète Qubéc

 

Références:

Statistiques Canada.  Indice de masse corporelle (IMC) mesuré chez les jeunes, selon le groupe d’âge et le sexe, population à domicile de 12 à 17 ans excluant les femmes enceintes, Canada (sauf les territoires). [En ligne]. Repéré à  http://www5.statcan.gc.ca/cansim/a26?lang=fra&id=1050506&p2=46 (page consultée le 17 juillet 2014)
 
Santé Canada. (2013). Obésité juvénile [En ligne]. Repéré à  http://www.canadiensensante.gc.ca/kids-enfants/obesity-obesite/risks-risques-fra.php (page consultée le 20 mai 2014)

Santé Canada. (2015). Indice de masse corporelle des enfants et des jeunes 2012-2013 [En ligne]. Repéré à https://www150.statcan.gc.ca/n1/pub/82-625-x/2014001/article/14105-fra.htm (page consultée le 12 janvier 2019)

C. Panagiotopoulos & al. Diabetes Canada 2018 Clinical Practice Guidelines for the Prevention and Management of Diabetes in Canada: Type 2 Diabetes in Children and Adolescents. Can J Diabetes 2018; 42(Suppl 1): S247-S254.