Les autres types de diabète

Mis à part le diabète de type 1 et de type 2, il existe d’autres types de diabète moins fréquents.

Diabète secondaire à certaines maladies

Le diabète peut se déclarer chez les personnes vivant avec certaines maladies ou conditions de santé, telles que :

  • Maladies pancréatiques (fibrose kystique, cancer, pancréatite, pancréatectomie, etc.);
  • Maladies endocriniennes (syndrome de Cushing, acromégalie, hyperthyroïdie, etc.);
  • Syndromes génétiques (syndrome de Down, ataxie de Friedreich, syndrome de Turner, etc.);
  • Infections virales (rubéole congénitale, cytomégalovirus, etc.). 

Diabète secondaire à la prise de médicaments

Certains médicaments peuvent augmenter les risques de diabète, de façon temporaire ou permanente, tels que :

  • Glucocorticoïdes;
  • Médicaments prescrits pour éviter le rejet suite à une transplantation d’organe;
  • Médicaments pour traiter certains cancers;
  • Certains médicaments pour traiter l’hypertension (thiazides);
  • Médicament pour traiter l’hypothyroïdie;
  • Certains médicaments pour traiter l’hypercholestérolémie (statines);
  • Médicament antiépileptique;
  • Médicaments pour traiter certains problèmes de santé mentale. 

Les personnes développant le diabète suite à la prise de médicaments sont généralement considérées et traitées comme vivant avec le diabète de type 2. 

Diabète MODY et LADA

Certaines personnes vivent avec une forme de diabète qui ne peut être classée comme étant de type 1 ou de type 2. Il s’agit de cas rares, dans lesquels le diagnostic est difficile à poser, ou éventuellement remis en question en raison d’une évolution inattendue ou atypique de la maladie.

MODY (Maturity Onset Diabetes of the Young)

Le diabète MODY est une forme de diabète rare qui se déclare généralement avant l’âge de 25 ans chez des individus de poids normal. Bien que ces caractéristiques correspondent habituellement à celles du diabète de type 1, ce dernier ressemble davantage au diabète de type 2 : entre autres, les symptômes au moment du diagnostic sont moins prononcés que dans le diabète de type 1 et il y a absence d’acidose.

Ce diabète est caractérisé par une anomalie de la sécrétion de l’insuline due à une mutation génétique. Cette condition est fortement héréditaire; les risques de la transmettre à son enfant sont de 50 % lorsqu’on en est porteur.

Le diabète MODY est souvent diagnostiqué en premier lieu comme un diabète de type 1. Par contre, il requiert des quantités étonnamment peu élevées d’insuline, et ce, de façon prolongée. Une évolution atypique peut aussi être un indice qu’il s’agit d’un diabète MODY plutôt que de type 1. Si l’on soupçonne ce type de diabète, il est possible d’effectuer des tests génétiques pour identifier le gène muté.

Le diabète MODY peut parfois être traité autrement qu’avec des injections d’insuline, car le pancréas sécrète encore de l’insuline, contrairement à la personne vivant avec le diabète de type 1 qui dépend des injections d’insuline pour assurer sa survie.

LADA (Latent Autoimmune Diabetes in Adults)

Le diabète LADA, parfois appelé diabète de type 1.5, apparait généralement chez les personnes de 30 à 50 ans de poids normal. Comme le diabète de type 1, il comporte une composante auto-immune, caractérisée par la présence d’auto-anticorps dans le sang. Ces anticorps engendrent une destruction lente et progressive des cellules bêta du pancréas qui sont responsables de la production de l’insuline.

Le diabète LADA se distingue toutefois du diabète de type 1 par une progression plus lente vers la destruction complète des cellules bêta. Il ne requiert pas nécessairement d’insuline dès le diagnostic et peut ainsi laisser croire à un diabète de type 2. Il peut s’écouler entre 6 mois et 6 ans avant que l’insuline devienne nécessaire au traitement.

Recherche et rédaction : Équipe des professionnelles de la santé de Diabète Québec

© Diabète Québec – Avril 2020

Références :

Expert Committee. Diabetes Canada 2018 Clinical Practice Guidelines for the Prevention and Management of Diabetes in Canada: Appendix 2 Etiologic Classification of Diabetes Mellitus. Can J Diabetes 2018; 42 (Suppl 1): S308.

American Diabetes Association. (2005). Latent Autoimmune Diabetes in Adults [En ligne]. Repéré à http://diabetes.diabetesjournals.org/content/54/suppl_2/S68.full  (page consultée le 15 mai 2018)

Leslie D. et Valeri C. (2003) Le LADA (Latent Autoimmune Diabetes in Adults). Diabetes voice Vol 48 p.14-16, Fédération Internationale du Diabète

Geoffroy L. et Gonthier M. (2012). Le diabète sous toute ses formes. Dans Le diabète chez l’enfant et l’adolescent, 2e édition. Montréal :Éditions du CHU Ste-Justine