Le prédiabète

On estime qu’environ 1 Québécois sur 5 est prédiabétique et plusieurs ne le sauraient pas.

Cette condition se caractérise par une glycémie plus élevée que la normale, mais pas suffisamment pour établir le diagnostic du diabète. Il s’agit d’un signal d’alarme.

Les personnes prédiabétiques sont à risque de développer le diabète de type 2 à court terme, surtout si elles possèdent d’autres facteurs de risque, tels que :

  • Le sexe : les hommes sont plus vulnérables que les femmes;
  • L’âge : le risque augmente à mesure que l’on vieillit;
  • Le surplus de poids;
  • Le tour de taille élevé, soit la graisse accumulée autour de l’abdomen;
  • Le niveau d’activité physique ;
  • Les habitudes alimentaires;
  • L’hypertension artérielle;
  • Des glycémies anormalement élevées dans le passé;
  • Pour les femmes, avoir donné naissance à un bébé de plus de 4 kg (9 livres);
  • L’hérédité;
  • L’origine ethnique : autochtone, africaine, asiatique, latino-américaine, arabe, etc.
  • Le niveau de scolarité.

On caractérise parfois le prédiabète selon le moment de la journée où les valeurs de glycémie sont anormales:

  • Anomalie de la glycémie à jeun : signifie que la glycémie est plus élevée que la normale après 8 heures sans avoir mangé.
  • Intolérance au glucose : signifie que la glycémie s’élève au-dessus de la normale deux heures après avoir bu un liquide riche en glucose, qui équivaut à un repas contenant beaucoup de glucides (sucres).

Le diagnostic du prédiabète

Seule une prise de sang analysée en laboratoire permet de déterminer avec certitude l’état de santé. On mesure la glycémie et/ou l’hémoglobine glyquée (A1C) dans le sang.

Les valeurs de référence proposées par les Lignes directrices de pratique clinique 2018 de Diabète Canada pour la prévention et le traitement du diabète au Canada sont :

PrédiabèteDiabète de type 2
Glycémie, à jeunEntre 6,1 et 6,9 mmol/L (anomalie de la glycémie à jeun)7,0 mmol/L et plus
A1CEntre 6,0 et 6,4 %6,5 % et plus
Glycémie, 2 heures après avoir bu un liquide contenant 75 g de glucose (hyperglycémie provoquée par voie orale)Entre 7,8 et 11,0 mmol/L (intolérance au glucose)11,1 mmol/L et plus
Glycémie, à tout moment de la journée11,1 mmol/L et plus, avec les symptômes classiques

Il est recommandé de faire un test (glycémie à jeun ou taux d’A1C dans le sang) tous les 3 ans chez les personnes de 40 ans et plus, et même plus tôt chez les personnes qui présentent plusieurs facteurs de risque.

Prévention

Bonne nouvelle, avec un changement d’habitudes de vie, la prévention du diabète peut être possible!

Faites le test  pour connaître votre niveau de risque de développer le diabète de type 2.

Recherche et rédaction : Équipe de professionnels de la santé de Diabète Québec

Avril 2014 (mise à jour novembre 2019)

©Tous droits réservés Diabète Québec

Référence:

Punthakee Z, Goldenberg R and Katz P. Diabetes Canada 2018 Clinical Practice Guidelines for the Prevention and Management of Diabetes in Canada: Definition, Classification and Diagnosis of Diabetes, Prediabetes and Metabolic Syndrome. Can J Diabetes 2018; 42 (Suppl 1): S10-S15.

Ekoe J, Goldenberg R and Katz P. Diabetes Canada 2018 Clinical Practice Guidelines for the Prevention and Management of Diabetes in Canada: Screening for Diabetes in Adults. Can J Diabetes 2018; 42 (Suppl 1): S16-S19.